Coach séduction, coach en amour ou love coach ?

Mon site s’appelle « coach seduction » parce que mon objectif est d’apporter l’amour à ceux qui en manquent. Et seule la séduction est susceptible d’entraîner l’amour ! Mais certains coaches, pas tous, mais certains, se sont installés en se faisant appeler « coach séduction » mais en enseignant pourtant principalement la drague. Certes utile ! Néanmoins ils devraient, dans mon esprit en tout cas, se nommer « coach de drague »…. Par conséquent, on va dire par abus de langage, on pense qu’un coach de drague doit s’appeler coach en séduction.

Quant aux relations qui permettent de trouver l’amour, et de le construire, on va les laisser, toujours par abus de langage, aux « love coach » ou aux « coachs en amour« . Je m’inscris en faux ! Un coach en séduction doit s’occuper de l’ensemble de la relation, de l’approche à la conclusion ! Donc de tout ce qui concerne l’univers de l’amour !

Je reçois ainsi des hommes et des femmes qui ont quatre sortes de problèmes différents :

1/ Des problèmes de conquêtes : il s’agit d’hommes, (et jamais de femmes) dont l’objectif principal est de multiplier les conquêtes. Ils viennent dans mon bureau, et me disent les yeux dans les yeux : je n’ai pas eu suffisamment de conquêtes dans ma vie, je veux connaître intimement le plus de femmes possibles. Comment faire ?

2/ Des problèmes d’âme sœur : ce sont des hommes et des femmes qui me déclarent vouloir rencontrer le ou la partenaire de leur vie. Ils veulent se marier, et être heureux toute leur vie bien accompagnée. C’est le cas le plus fréquent, et le plus intéressant pour moi. C’est en effet dans cette situation que je ressens le plus de gratitude après réussite : on m’invite au mariage (en me disant à l’oreille « ne dite pas que vous êtes mon coach, dîtes que vous êtes l’ami de la concierge de ma mère !) on me fait des cadeaux, on m’envoie la photo des enfants dont je suis indirectement à l’origine…

Dans le cas 1/ et 2/, le processus est identique pour moi : je dois donner des méthodes de rencontres puis des techniques de séduction à mon élève. Dans le premier cas celui-ci va rencontrer plusieurs jeunes femmes, mais finira par trouver une « perle » qui le convaincra de se marier. Dans le deuxième cas, celui qui veut se marier doit impérativement commencer par rencontrer plusieurs personnes de l’autre sexe avant de trouver l’âme sœur. Ma pédagogie dans les deux cas reste donc la même.

3/ Des problèmes ponctuels : ce sont des hommes et des femmes qui ont la volonté de séduire une personne en particuliers. Cela peut être leurs voisins, leurs collègues ou, dans le pire des cas, un de leur ex. Je dis dans le pire des cas car il est souvent difficile voire parfois même impossible de faire revenir une personne qui n’aime plus mon élève. Quand un célibataire me dit « elle est parti avec un copain, elle veut faire un enfant avec lui mais je veux la reconquérir » j’utilise toujours le même discours honnête : « je veux bien que nous mettions ensemble une stratégie de séduction pour le récupérer, mais je doute, d’après ce que vous me dîtes, que cela soit possible. Donc je veux bien vous inscrire, mais à condition que si nous n’arrivons pas à faire revenir votre ex, vous me laissiez-vous trouver quelqu’un autre. Quelqu’un qui sera peut-être tellement mieux que votre ex que vous en oublierez son prénom ! » Ce qui est vrai, même si le célibataire ne le croit pas, car son inconscient est focalisé sur l’ex.

4/ des problèmes de curiosité. La séduction est un univers réellement passionnant, qui mélange la communication et la psychologie, et certains élèves s’inscrivent chez moi uniquement pour en connaître les rouages.

« Love coach« , « Coach en amour » ou « coach séduction » ? Tout dépend du coach lui-même ! Je pense utiliser des armes suffisamment différentes pour pouvoir avoir droit aux trois titres…

Renseignez vous : 06 76 19 55 52, presque 24h/24 !

Ou envoyez moi un message ICI