patrick harris coach en séduction couple
patrick harris coach en séduction couple

Faut-il faire copier les gestes de votre cible ?

« Oui », car qui se ressemble s’assemble, « non », car la jeune femme a déjà vu le film « Hitch » !

Il y a deux proverbes qui s’affrontent : le premier : « les opposés s’attirent », le deuxième : « qui se ressemble s’assemble ». Un seul des deux est dans le vrai, puisqu’ils vont dans une direction contraire.

1/ Les opposés s’attirent ?

Nous avons envie de valider cette maxime quand on constate la vie amoureuse de Nicholas Sarkozy et de Carla Bruni, d’Eddy Barclay avec ses jeunes conquêtes, ou encore des sportifs de haut niveau avec leurs jolies mannequins. Il y a « équité » la femme est jeune et belle, l’homme a une forte dominance sociale, sportive ou professionnelle. Mais la plupart du temps, ce style de relation ne connait pas le long terme. En effet, en règle générale, les opposés ne s’attirent pas de façon réciproque. Pour prendre deux exemples simplistes, un étudiant en fac de philosophie peut très bien tomber amoureux de sa prof car celle-ci est très cultivée. Mais cela ne sera pas être réciproque. Un homme casanier, lui, qui passe son temps libre devant sa télé ou son ordinateur, est tout à fait susceptible d’admirer puis de tomber amoureux d’une jeune femme pleine d’entrain qui adore sortir et faire la fête. Mais encore une fois, cela ne sera pas réciproque.

Examinons maintenant le proverbe inverse :

2/ Qui se ressemble s’assemble ?

Cette maxime est, elle, incontestable. Pour plusieurs raisons :

Les jumeaux monozygotes

Ce sont les « vrais jumeaux ». Ils ont le même ADN, et sont par conséquent identique de la tête au pieds. Ils ont strictement le même cerveau. Le même nombre de neurones. Or, on constate que les frères jumeaux monozygotes s’aiment d’un amour fusionnel toute leur vie. Ils ne se quitte pas. Bien que parfois, poussé par la programmation de son inconscient, un des deux part avec une femme un temps, mais souvent de manière éphémère, car après quelques années, il divorce, et revient avec son frère. Qui se ressemble s’assemble.

La préhistoire

C’est durant cette période que l’inconscient s’est développé, et nous avons donc tous dans notre cerveau les traces d’un comportement primitif. Or, pendant la préhistoire, le fait de se ressembler était une question de survie. Il fallait être « ensemble » pour ne pas mourir des attaques d’un clan rival ou d’un animal dangereux. Et chaque clan était différent l’un de l’autre. Qui se ressemble s’assemble.

Les communautés

Tous les prétextes sont bons pour vivre ensemble, et il suffit de se ressembler pour vouloir vivre ensemble. On a la même religion ? On s’introduit dans une communauté religieuse. On pratique le même sport ? On s’inscrit dans un club. On a les même sentiments politique ? On s’inscrit dans le parti concerné. Qui se ressemble s’assemble.

La publicité

Quel est le slogan des magasins « Intermarché » ? Cela pourrait être « Intermarché, contre la vie chère », ce qui serait court et explicite. On comprendrait que cette chaîne n’est pas chère. Mais en réalité, le slogan est « Intermarché, tous unis contre la vie chère ». L’insertion des termes « tous unis » correspond à la volonté du publicitaire de toucher notre inconscient. Intermarché rejoint ainsi les volontés de cette partie mystérieuse de notre cerveau. Tous unis, parce que qui se ressemble s’assemble.

Les hommes politiques.

Avez-vous remarqué que les hommes politiques passent leurs temps à déclarer « rassemblons nous », ou encore « c’est parce que nous sommes rassemblés que nous gagnerons ! » Pourtant consciemment le message est ridicule ! Bien entendu, on ne peut pas gagner tout seul ! Mais il s’agit là d’une de leurs phrases préférées, pour les mêmes raisons que les publicitaires : toucher notre inconscient. Et pour être unis, il faut se ressembler. Qui se ressemble s’assemble.

Les conclusions de votre serviteur, coach en séduction

Vive le mimétisme !

Imiter les gestes et la posture de la jeune femme que vous voulez séduire est une façon de transmettre à son inconscient « nous nous ressemblons, nous devons donc s’unir » ! Et bien entendu, une jeune femme a davantage de probabilité de tomber amoureuse d’un homme qui lui ressemble que d’un autre qui ne prends pas les mêmes chemins qu’elle. La proximité physique, les relations sexuelles donc, implique en amont une proximité à tous les niveaux, notamment intellectuel.

Se ressembler est également une volonté consciente. Macha Meryl disait « je n’aurais jamais de relations sexuelles avec un homme qui n’a pas les mêmes opinions politique que moi » !

Méfiez-vous du mimétisme !

D’un part, parce qu’il y a de grandes chances pour que la jeune femme que vous désirez ait déjà regardé le film « Hitch », or, il est question dans cette histoire amusante d’un expert en séduction qui préconise à un homme de séduire une femme en copiant ses gestes. Vous imaginez bien entendu que si votre cible se rend compte que vous usez du même mimétisme, alors cette technique de séduction aboutira au contraire du but recherché, car la fille risque bien de se moquer de vous…

D’autre part, vous concentrer sur le mimétisme et le non verbal en général risque bien de vous faire oublier le principal, les méthodes de communication que votre coach en séduction vous aura suggérées !

A consommer avec modération !

Puisque nous sommes déchirés entre l’envie d’imiter les gestes de la jeune femme pour programmer dans son inconscient « nous nous ressemblons », et la peur que ce mécanisme de séduction soit découvert, il s’agit trouver le juste milieu. Si la jeune femme se gratte l’oreille, il ne faut pas faire pareil ! Il faut user du mimétisme, certes, mais avec modération. Si elle croise les bras, si elle réunit ses mains, si elle se tient bien droite sur son siège, vous pouvez faire de même mais de temps en temps. Le message passera néanmoins.

Par contre, il y a d’autre sorte de mimétismes inconnus, comme celui de la parole. Si la femme prononce souvent les termes « en fait », ou « il me semble » ou encore « à mon avis », il faut faire de même.

Pareil pour sa façon de parler, si son rythme de voix est rapide ou lent. Parler vite par exemple alors que la jeune femme elle pèse ses mots doucement, c’est envoyer à son inconscient « nous sommes différents ».

Enfin, au restaurant ou dans un café, vous avez la possibilité de faire les mêmes choix qu’elle : « Ha tu veux une Pina Colada ? c’est marrant, c’est mon cocktail préféré aussi ! 2 Pinas Colada s’il vous plait » ! Avec, encore une fois, un peu de modération, ne prenez pas la même entrée, le même plat et le même dessert, elle risquerait tout de même de trouver ça louche !

 

Pour apprendre des techniques de séduction précises, inédites et personnalisées, rencontrez moi, je vous les décrirai concrètement, lors d’une première séance individuelle d’essai d’une durée exceptionnelle d’une heure trente, dans mes bureaux ou par téléphone, au prix de 147€

Apprendre à séduire ne tient qu’à vous, il vous suffit de me contacter au 06.76.19.55.52 

Ou de m’envoyer un message ICI

Votre bien dévoué Patrick Harris, coach en séduction