Elles sont toutes différentes, mais votre coach en séduction distingue les Communicantes des affectives

 

Les femmes ont des raisons que la raison ne connaît pas. Qui ne s’est jamais dit « mais que dois je faire pour qu’elle m’aime ? » Virilité ou tendresse ? Assurance ou sensibilité ? Présence ou distance ?…

 

Pour atteindre ses objectifs amoureux, notamment au premier contact, le séducteur doit agir en fonction de sa cible, il doit deviner les attentes de la belle… il doit déduire des premières phrases échangées son caractère, ses goûts, ses envies … Trop de confiance avec une affective, trop de sensibilité avec une communicante, et c’est l’échec assuré.

La solution frise les limites du machisme, mais celle-ci permet d’adapter la direction de la séduction à la personnalité de celle que l’on a choisie. Elle permet également de ne choisir que celle qui a une chance de vous convenir, si par exemple vous êtes un affectif, votre relation sera vouée à l’échec si vous choisissez une communicante.

Pour ne pas courtiser une femme libéré et une femme conventionnelle avec les mêmes arguments, il est essentiel d’établir une typologie de la psychologie amoureuse. Il est alors possible d’en conclure l’attitude appropriée, les gestes efficaces, les paroles qui touchent.

Voici une étude des affectives extrêmes, des affectives, des intermédiaires, des communicantes, des communicantes extrêmes, des fausses communicantes et des fausses affectives.

 

L’affective extrême (approximativement 5% de la population féminine)

 

Comportement : Timide et réservé, de manière manifeste, visible, elle pense que la qualité principale des hommes est… la fragilité ! Un homme qui aurait confiance en lui serait donc dans son esprit un homme qui a trop confiance en lui.

Apparence :  De manière caricaturale, elle risque d’affectionner son gros pull en laine marron et son pantalon à patte d’éléphant! Pour elle, le fond compte bien plus que la forme.

Pour la séduire :  S’intéresser à elle, c’est lui faire un compliment. Souvenez vous de Fernand Ferdinand qui disait : un bavard est un homme qui parle des autres, un fâcheux est celui qui parle de lui, un brillant causeur est celui qui parle de vous.

Toutes vos paroles doivent avoir une couleur romantique. Elle chavire devant la sensibilité, la tendresse et les émotions. Le romantisme rassure l’esprit des affectives, en inondant leur subconscient d’amour.

Exemple : Brooke Shields est une affective extrême : « Le romantisme est plus utile chez un homme que ses organes génitaux ».

 

L’affective (30%)

Comportement : Comme l’affective extrême, mais à un degré moindre, romantisme, tendresse et sentiment sont les mots qui dirigent sa vie amoureuse.

Elle est d’accord avec Jules Renard : « La Franchise c’est l’art de marcher sur les pieds des autres en le faisant exprès. » Elle est délicate, discrète, et si vous la blessez, elle vous le reprochera peut être de manière indirecte, plus tard…

Apparence : Elle préfère les salopettes aux jupes, et considère que les habits sexy sont réservés à celles que nous appelons « communicantes extrêmes ». Il est possible de trouver des affectives bien habillés, mais on parlera alors souvent de « fausses communicantes ». Voir plus tard.

Pour la séduire :  Soyez « ami » dans un premier temps, séduisez là, (avec les armes que vous proposera votre coach en séduction) puis n’ayez pas peur de lui dévoiler un amour infini.  Offrez-lui alors des compliments, des mots doux susurrés à voix basse, et écrivez-lui les poèmes que vous avez trouvez à la Fnac. Elle se sentira désirée et succombera probablement.

Mentez-lui en souriant: « J’ai rêvé de toi cette nuit! On se promenait sur une grande plage de sable blanc, au soleil couchant, avec des cocotiers bananiers, c’était émouvant… Tu aimerais que je t’invite à Tahiti? » Vous serez alors considéré comme généreux et surtout romantique, deux éléments de séduction indispensables pour les affectives.

Le restaurant facilitera la conclusion s’il vous éclaire avec des chandelles languissantes, dans une atmosphère doucement musicale, bien entendu.

Exemple : Kylie Minogue est une belle affective: « Je crois à la pureté de l’amour, au romantisme des sentiments, et à la fidélité dans le mariage. »

 

L’intermédiaire (10%)

Comportement : parfois communicante, parfois affective, cette femme équilibrée sera souvent pour vous un mystère.

Vous l’admirerez certainement pour sa facilité à s’imposer dans la vie professionnelle. Ses collègues la trouvent équilibré, travailleuse et ambitieuse. Si c’est votre patronne, ne vous fiez pas à ses sourires…

Apparence : Elle s’habille en fonction des événements. Sa garde robe est donc imposante.

Pour la séduire : Faîte comme elle, adaptez-vous. Au nom du complexe d’œdipe, par exemple, portez votre plus belle cravate si son père est médecin, avocat ou cadre supérieur. S’il est ouvrier, il serait peut être dangereux de lui demander sa main en smoking… N’oublions pas que, et cela est validé par la communauté scientifique dans son ensemble, une femme recherche inconsciemment l’image de son père.

 

La communicante (10%),

Comportement : Elle n’aime pas les dragueurs, c’est le moins que l’on puisse dire, mais si elle vous fait l’honneur de répondre à votre approche, vous vous sentirez étranger. Elle ne vous regardera pas dans les yeux et vous répondra de manière laconique. Il me semble que dans ce cas, il ne faut pas insister, car en ce moment, le thème du « harcèlement » est à la mode !

Insaisissable, indépendante et bien souvent féministe, elle nage dans les rapports de force que ce soit au travers de la vie professionnelle, sociale et, malheureusement, amoureuse…

N’essayez pas de la contredire, vous déclencheriez une dispute où la seule personne qui écoutera l’autre sera… le voisin de pallier.

Apparence : Si vous voulez lui faire plaisir, restez en admiration devant sa façon de s’habiller, qui est souvent « sexy ». Etre sexy veut dire être disponible sexuellement, mais dans l’esprit des communicantes,cette définition est erronée !

Pour la séduire : Elle se comporte comme votre ombre : si vous lui courez après, elle vous fuit, si vous la fuyez, elle vous court après. Elle est attirée par ce qui lui paraît difficile à obtenir, par les défis, les challenges, elle séduit pour gagner de la valeur.

Oubliez les « je t’aime » chuchotés à voix basses et les coups de fils à trois heures du matin pour savoir si elle pense à vous… Il lui faut de la virilité, de l’assurance, et pourquoi pas même, pour marquer votre côté indisponible, que vous ayez déjà une petite amie ! (Dans un premier temps en tout cas…) Les conseils sur internet sont souvent excellents pour séduire une communicante.

Notre cher Francis de Croiset s’amuse en parlant de certaines communicantes : « ne lui dites pas qu’elle est belle, car elle le sait déjà, dites-lui qu’elle est intelligente, parce qu’elle l’espère »…

Exemple : Sharon Stone est la reine des communicantes : « Les hommes m’ennuient profondément quand ils se mettent en tête de me convaincre de leur amour pour moi. » Eloquent non ? Il y a quelques années, à Canne, De Caune lui a offert un bouquet de roses magnifique au moment où elle descendait de son Yacht. Elle ne l’a pas regardée et la négligemment jeté dans son bateau… De Caune n’en menait pas large…

 

La communicante extrême (5%)

Comportement : Elle risque de vous faire souffrir plus que vous ne le demandez. Jamais à l’heure, rarement fidèle, parfois même nymphomane… Ses divorces répétés expliquent qu’on la retrouve fréquemment sur des site de rencontres.

Apparence : Elle s’habille en mini mini jupe, se maquille excessivement, ne reste pas brune longtemps, mais un regard posé sur elle constitue une agression. Difficile à comprendre…

Pour la séduire : Ne lui parlez jamais de romantisme ou de tendresse, elle risquerait fort de considérer votre sensibilité pour de la faiblesse, elle a essentiellement besoin d’un mâle dominant.

Exemple : Le comportement de Julia Roberts est souvent proche de celui de la communicante extrême: « Le romantisme, c’est un truc de frustré et de mal baisé. Pas de poème, mais de la baise, un point c’est tout. »

 

La fausse communicante (30%)

Comportement : Sous des dehors détachés, charismatiques et sociables, La fausse communicante dissimule une âme touchante, sensible, si ce n’est fragile. Il s’agit donc d’une affective qui affiche un comportement de communicante, pour se protéger. Une sorte de « langouste », dur au dessus pour la protection, tendre au dedans.

Le problème pour elle, c’est qu’elle envoie des ondes « communicantes » à ceux qui l’entourent. Par conséquent elle attire à elle des communicants, c’est à dire des hommes avec lesquels elle ne s’entendra que provisoirement. L’erreur courante est de tenter la courtiser avec des arguments destinés à la base pour les « communicantes ». Échec garanti.

Apparence : Ayant la volonté de ressembler aux communicantes, sa présentation est toujours impeccable. Question maquillage, elle a 40 ans la nuit et 25 ans le jour.

Pour la séduire : La fausse communicante aimerait que la vie soit un jeu. L’arme la plus efficace pour la faire succomber est donc l’humour. C’est, encore et toujours, la vaseline de la séduction.

On aime le théâtre, le cinéma, la musique… quand ils touchent nos émotions. Si vous la faites rire, vous touchez ses émotions, et elle ne peut pas s’empêcher de vous aimer. Apprenez les 200 citations amusantes que votre coach en séduction vous donnera, et utilisez les quand la conversation le permet.

Pour le reste, relisez le chapitre « affectives ».

Exemple : Paméla Anderson est une représentante des fausses communicantes : « S’il n’y avait qu’un seul homme sur la terre, je voudrais que ce soit un romantique. »…

 

La fausse Affective (10%)

Comportement : C’est une communicante qui se travestit en affective, pensant que les hommes préfèrent ces dernières.

Apparence : Vu qu’elle rejette en bloc le clan d’où elle vient, c’est à dire celui des communicantes, elle est susceptible de se négliger.

Pour la séduire : Traitez la comme une vrai communicante, c’est à dire avec de la confiance et pourquoi pas un peu de machisme.

 

Pour la reconnaître

Demandez-lui négligemment si elle préfère le caractère du chat « énigmatique », qui ne réponds pas quand on l’appelle, ou celui du chat « affectif », qui recherche sans cesse des caresses.

Si elle répond qu’elle trouve le chat affectif trop collant, et qu’elle admire le caractère mystérieux du chat énigmatique, il s’agit sûrement d’une communicante, ou d’une fausse affective. Si elle adore la gentillesse du second et n’aime le chat que quand il ronronne, il s’agit d’une affective ou d’une fausse communicante. Si je deviens votre coach en séduction, je vous proposerais deux heures de cours sur ce sujet fondamental !

Transformer votre vie amoureuse ne tient qu’à vous, il vous suffit de me contacter au 06.76.19.55.52 

Ou de m’ envoyer un message ICI

Votre bien dévoué Patrick Harris, coach en séduction 

 


Autres articles suggérés

Conseil conjugal

Comment vaincre la timidité

L’apparence et la séduction