Faites vous rappeler gratuitement


06.76.19.55.52


COACHING EN SEDUCTION HAUT DE GAMME
UN COACH EN SÉDUCTION CERTIFIÉ ET RENOMMÉ VOUS FORME EN ENTRETIENS PARTICULIERS

DEPUIS 20 ANS, 700 CELIBATAIRES ONT FAIT CONFIANCE A PATRICK HARRIS (COACH, ECRIVAIN, JOURNALISTE ET CONFERENCIER)


Comment savoir si son partenaire est quelqu’un de « bien » et le restera ?

Beaucoup d’élèves me demandent, lors d’un coaching en séduction, si la personne qu’ils ont rencontrée est suffisamment bien pour eux, ou encore s’il y a des moyens qui permettent de savoir si celle-ci restera aussi agréable qu’elle l’est dans les premières rencontres. Questions certes difficiles, mais voici les indices qui peuvent constituer une réponse:

Est-ce que l’autre est quelqu’un de « bien » ?

Il faudrait déjà définir ce qu’est une personne « bien » ! Un homme fragile va être méprisé par une femme qui a confiance en elle (une « communicante, 25% ») alors que dans le même temps, il va toucher profondément une affective extrême (5%). Une communicante extrême (5%) ne sera jamais séduite par quelqu’un qui lui dit langoureusement « je t’aime », alors qu’une affective (75%) ne peux pas se passer de déclaration d’amour !

Néanmoins…

Si nous nous risquons à raisonner en termes de généralités, il est possible de retenir certaines qualités essentielles. L’aptitude à se remettre en question, par exemple, est une des plus grandes qualités que peut posséder un des membres d’un couple. Il est à peu près impossible de vivre avec quelqu’un qui, dans un conflit ou un simple débat, reste persuadé d’avoir raison, y compris s’il est confronté à des preuves irréfutables ! Il existe une simple question à poser à son partenaire, une question disons « magique », qui permet de savoir si l’autre est susceptible de considérer des avis contraires aux siennes. La voici : « Dis-moi, est-ce que tu persisterais à penser ce que tu penses si tu étais la seule personne à le penser » ? Si l’interlocuteur répond sans réfléchir « mais bien entendu ! », il y a danger ! S’il est capable de maintenir ses convictions contre l’avis de tous, il ne changera donc jamais de point de vue si vous lui proposez un autre chemin que celui qu’il a choisi, ou qu’il préfère choisir. Et cette situation arrivera des milliers de fois quand vous serez en couple ! Or qui pourrait, effectivement, avoir raison contre tous ? Personne…

Ensuite, il y a énormément de qualités qui sont susceptibles d’être découvertes facilement dans la conversation elle-même : l’empathie, la sensibilité, la gentillesse, la générosité, la capacité d’écoute… mais est-ce que ces qualités vont perdurer quand la routine quasiment inévitable sera installée dans le couple ?

Est-ce que l’autre restera agréable ?

Difficile de faire des prévisions, surtout en ce qui concerne l’avenir, disait Pierre Dac… Mais il y a encore des indices qui peuvent être révélateurs. Pour savoir comment se comportera plus tard la personne que vous aimez, il peut être utile de surveiller son comportement avec les autres, pour en déduire certains traits de caractères qui pourraient vous échapper, relation naissante oblige. Des détails, parfois, qui ne doivent pas en être à vos yeux. Vous sortez du cinéma, et elle ne tient pas la porte pour ceux qui la suivent ? Elle se dispute souvent avec ses rares amis ? Elle méprise les classes de la population qui ne vivent pas comme elle, qui gagnent moins, ou plus simplement qui ont des idées différentes ? Elle critique systématiquement et violemment les hommes politiques qui ne sont pas de son bord ? La liste est longue, et vous avez la possibilité bien entendu de la construire vous-même, ou de la remplir avec votre coach en séduction.

Il y a un autre point qui peut vous renseigner avec plus de précision sur l’attitude qu’elle aura avec vous 5ans, 10ans ou 20 ans plus tard… Celui-ci concerne les relations qu’elle a avec son père.  En effet, quand elle était dans son berceau, elle était inconsciemment amoureuse de son papa, Freud n’est pas le seul à l’avoir affirmé. Mais qu’en est-il maintenant ? En étant volontairement arbitraire, car tout n’est pas noir ou blanc,  il y a trois hypothèses :

Première hypothèse :

Soit elle s’entend à merveille avec son géniteur, elle le complimente, pourquoi pas elle l’adore… Cette hypothèse doit vous rassurer. Elle l’aimait il y a 25ans, elle l’aime encore. Son inconscient n’a pas viré de bord. Elle vous aime actuellement, donc probablement qu’à l’instar de son père, elle vous aimera encore dans 25ans.

Deuxième hypothèse :

Elle est en conflit perpétuel avec son père, mais vous parvenez à apprendre que ce conflit n’est pas légitime. Son père n’a rien fait de vraiment mal, elle se dispute avec lui pour des détails insignifiants. C’est mauvais signe ! Elle méprise quelqu’un qu’elle a aimé, elle vous méprisera peut-être plus tard. Je dis bien « peut-être », mais si vraiment l’animosité qu’elle entretient envers son père n’est pas justifiée, prenez garde !

Dernière hypothèse :

Elle est en conflit avec son père mais ce dernier est violent, ou alcoolique, ou menteur, ou pire… Configuration regrettable, car il est tout à fait impossible d’en tirer quoi que ce soit comme conclusion ! Si vous êtes certain que le père est à l’origine de la dispute, il n’y a aucune raison pour laquelle la personne que vous aimez se transforme plus tard, sauf… si vous ressemblez au papa en question !