Faites vous rappeler gratuitement


06.76.19.55.52


COACHING EN SEDUCTION HAUT DE GAMME
UN COACH EN SÉDUCTION CERTIFIÉ ET RENOMMÉ VOUS FORME EN ENTRETIENS PARTICULIERS

DEPUIS 20 ANS, 700 CELIBATAIRES ONT FAIT CONFIANCE A PATRICK HARRIS (COACH, ECRIVAIN, JOURNALISTE ET CONFERENCIER)


Une méthode de manipulation terriblement efficace : « Le pied dans la porte ».

Définition

N’ayons pas peur du mot « manipulation ». Tout est manipulation. Quand on parle, c’est pour obtenir une réaction de l’autre. Pour prendre un exemple caricatural :  Si le mari dit à sa femme « la table est jaune », c’est, d’une part pour qu’elle regarde la table, d’autre part pour qu’elle l’approuve sur sa couleur. C’est de la manipulation… disons « instinctive », mais… celle-ci peut se travailler pour être plus efficace.

Voyons une méthode puissante  :

Le pied dans la porte, c’est l’art de proposer une première requête relativement facile à accepter, (l’acte préparatoire) pour, par la suite, proposer une autre demande, celle qui nous intéresse, qui en termes de probabilités est bien plus susceptible d’être acceptée grâce à l’acceptation de la première. C’est la raison pour laquelle cette méthode de persuasion est également appelée « doigt dans l’engrenage ».

Freedman et Fraser, en 1966, résument ainsi cette méthode : « Quand une personne a été amenée à se soumettre à une petite requête, elle est plus susceptible de se soumettre à une requête plus importante »

Exemple

Cette méthode est utilisée fréquemment dans le commerce. Ainsi, Monsieur Dupont regarde par simple curiosité la vitrine d’un magasin de chaussures, lorsque son regard s’arrête sur une paire de souliers en cuir sur lesquelles une étiquette indique « 50% de réduction ». Il n’a pas réellement besoin de chaussures, il estime que le cuir est une matière chère et superflue, mais 50%, tout de même… Il se décide donc à pousser la porte du magasin, et une jolie jeune femme l’accueille en souriant : « Bonjour monsieur, puis-je faire quelque chose pour vous ? » Monsieur Dupont indique alors qu’il aimerait essayer les chaussures en cuir dans la vitrine, et que sa pointure est 44. La jeune femme acquiesce, et part pour rechercher la boîte de souliers concernée. Elle revient quelques minutes plus tard, l’air chagrinée : « Je suis vraiment navrée, Monsieur, mais nous n’avons plus votre pointure. » Monsieur Dupont simule la déception… Mais la vendeuse poursuit : « Par contre, comme je comprends votre intérêt pour ces souliers magnifiques, je peux vous en proposer d’autres quasiment identiques, mais non soldés » Que va faire Monsieur Dupont ? Vous l’avez deviné, il va acheter des chaussures au prix fort, alors que sans l’annonce de la réduction, il ne serait bien entendu pas rentré dans le magasin. Il s’agit là d’un parfait pied dans la porte!

Utilisation dans la séduction

Etant donné son efficacité, il nous est impossible de ne pas employer cette méthode dans la séduction. Dans les prémices de la vie amoureuse, il y a deux sortes de pied dans la porte. Celui instinctif, et celui préparé. Celui instinctif est employé naturellement par tout séducteur car il est indispensable. En effet, il est impossible de proposer l’étape finale de la séduction sans plusieurs actes préparatoires. Ainsi, s’adresser ainsi à une inconnue : « Bonjour Mademoiselle, je vous trouve jolie, accepteriez-vous de coucher avec moi ? » remporterait un succès mitigé… Les étapes nécessaires avant cette demande sont la communication, un ou plusieurs rendez-vous, un restaurant, éventuellement quelques cadeaux et autres… En tant que coach en séduction, je vous indiquerais par exemple pourquoi il est utile de faire du sport ou de se promener dans un parc avec la personne désirée avant toutes avances.

Le pied dans la porte « « préparé » est encore plus intéressant.

Prenons un exemple volontairement excessif : le séducteur désire inviter une jeune femme à une soirée, mais il estime que les chances d’acceptation sont infimes… La fille n’est en effet manifestement pas séduite. Mais le séducteur apprend qu’elle adore Patrick Bruel. Il saute sur l’occasion :

« Tu aimes Patrick Bruel ? Alors là, c’est une coïncidence incroyable, parce que je connais très bien son cousin, et j’ai invité ce chanteur samedi soir à une soirée, avec d’autres amis ! »

La fille est suspicieuse bien sûr

« C’est ça, tu me prends pour une imbécile ? »

– « Non, non, je t’assure que c’est véridique ! D’ailleurs si tu veux vérifier, tu n’as qu’à passer à la soirée, tu verras que ne n’invente rien. En plus, Bruel est super sympa, je suis certain qu’il va t’adorer » !

Guidée par la curiosité, la fille donne son numéro au menteur, et passe à la soirée de samedi. La première étape, « l’acte préparatoire », est effectuée. De même que Mr Dupont se retrouvait en face de la vendeuse, la jeune femme se retrouve avec son séducteur, qui trouvera une excuse pour expliquer l’absence de Bruel. « « Il s’est tordu le pouce, il n’a pas pu venir ».

Bien entendu, cet exemple est grossier et quasiment impossible à réaliser vraiment. Mais si vous réfléchissez bien, vous trouverez et appliquerez des dizaines de pieds dans la porte qui vous permettront d’obtenir la compagnie de celle que vous désirez. Elle aime les timbres ? Vous en avez une grande collection. Elle vient chez vous pour les voir, mais vous aviez oublié que vous les aviez prêtés à votre cousin. Elle aime Pink Floyd ? Vous détenez un album inédit et introuvable qu’elle doit absolument venir écouter chez vous. Elle fait du tennis ? C’est votre sport préféré, vous lui proposez une partie. Elle joue du piano ? C’est votre instrument favori et vous adoreriez qu’elle vous en joue un morceau. Etc…

Conclusion

Vous l’avez compris, le problème majeur du pied dans la porte, c’est bien entendu de trouver une excuse pour expliquer le mensonge qui va induire l’acte préparatoire. Mais il vaut mieux mentir que de ne jamais prendre le numéro de téléphone de l’autre ! Et puis peut être également que vous n’avez pas à fabuler : peut-être que vous avez vraiment une collection de timbres, que vous détenez un album de musique qu’elle n’a pas, que vous jouez au tennis, que vous adorez le piano, ou que vous connaissez personnellement Patrick Bruel !

Renseignez-vous : 06.76.19.55.52 

Ou envoyez moi un message ICI