Faites vous rappeler gratuitement


06.76.19.55.52


COACHING EN SEDUCTION HAUT DE GAMME
UN COACH EN SÉDUCTION RENOMME VOUS FORME EN ENTRETIENS PARTICULIERS

DEPUIS 20 ANS, 700 CELIBATAIRES ONT FAIT CONFIANCE A PATRICK HARRIS (COACH, ECRIVAIN, JOURNALISTE ET CONFERENCIER)


l’apparence

Beaucoup de séducteurs font une erreur majeure : celle de choisir l’autre en fonction de critères non verbaux (trop) précis. Elle doit être blonde, brune, grande, petite, avoir des seins de telle taille, être habillée d’une telle façon… pour comprendre cette erreur, il est utile de faire une métaphore simple : celle du « verre de coca » .

Vous pénétrez dans un café, vous vous installez et demandez au serveur un verre de coca. Celui-ci part dans sa cuisine et revient avec un verre qu’il pose devant vous. Vous portez le verre à vos lèvres, vous buvez, et là, horreur, le breuvage vous paraît imbuvable, et vous recrachez l’intégralité de ce que vous avez bu. La raison de votre immense déception est que le serveur s’est trompé : il ne vous a pas apporté un verre de coca, mais un verre de vin. Du Petrus 1970 plus exactement. Le breuvage n’était néanmoins pas conforme à ce que vous souhaitiez initialement, d’où votre rejet. Pourtant, il s’agissait là d’un des meilleurs vins de France, un vin d’un prix exorbitant, d’une saveur unique. Mais il ne correspondait pas à ce que vous souhaitiez. Le processus est similaire dans la vie amoureuse. Si l’autre, au premier contact, ne correspond pas exactement à vos désirs, vous risquez de le dédaigner alors qu’il est peut-être d’une valeur supérieure. Il n’a pas la bonne couleur de cheveux, il n’est pas assez grand ou trop petit, il est mal habillé, et pourtant, il vous aurait peut être rendu heureux jusqu’à la fin de vos jours !

Ne rejetez jamais une personne qui ne correspond pas initialement à vos goûts, et notamment à vos goûts esthétiques. Donnez-lui une seconde chance, puis une troisième… Vous remarquerez que l’apparence s’efface toujours devant la personnalité.

Talleyrand était un écrivain petit, boiteux et pas terrible physiquement, et pourtant il était un séducteur fantastique. Il disait : « la beauté n’a jamais fait gagner que 15 jours ! »

Mais attention, cela ne signifie pas que vous devez séduire en pyjama ! Au contraire, vous devez apporter une attention très particulière à votre apparence, et ce pour deux raisons : la première tient au processus « d’association » : vous êtes directement associé à vos habits. En cravate, vous apparaîtrez intello, ou dans le pire des cas commercial, en blouson de cuir plus rebelle. Bien entendu… La deuxième raison est qu’en 7 secondes, une femme a observé chez vous :  1/ vos yeux 2/ vos chaussures 3/ vos cheveux 4/ votre allure générale 5/ vos mains 6/ si vous portez une alliance… (dans le même temps, un homme a simplement remarqué si la femme est blonde ou brune…)

Par contre, il y a un ennui en ce qui concerne le non verbal, c’est qu’il est difficile de se juger soi-même. Votre voix vous paraît « étrange » sur votre répondeur ? Il en est de même pour votre apparence. En conséquence 85% des hommes se pensent bien habillés, alors que 52% des femmes sont persuadées du contraire… La solution « miracle » ? Demander à ses amies, (ou à votre coach !)  ce qu’elles en pensent, tout simplement. Mais bien sûr, toutes les femmes ne vont pas s’accorder de manière unanime sur votre façon « idéale » de vous vêtir. Si vous voulez séduire une jeune femme en particulier, ce sont uniquement ses propres goûts dont il faut tenir compte. Mais pas ses goûts « conscients », mais ses goûts « inconscients » ! En vertu du complexe d’œdipe, le chemin est simple : si son père était ouvrier, portait un blouson. Si il était avocat, jurez uniquement par le costard et la cravate ! Effet garanti !

Enfin, dans une interaction humaine, il y a toujours un émetteur et un récepteur. L’émetteur envoie un signal verbal et non verbal au récepteur, et celui-ci le traduit, notamment inconsciemment. Mais attention, l’inconscient passe son temps à se tromper ! Par exemple, si l’autre croise ses bras, son interlocuteur risque d’en déduire qu’il s’agit là d’un signe négatif, correspondant à une fermeture. Pourtant, la raison peut être beaucoup plus simple : la personne ainsi jugée peut très bien agir ainsi par simple habitude, tout en étant entièrement ouvert à l’autre !

Sur certains sites internet, il est possible de lire, par exemple, que si une fille se touche les cheveux en vous regardant, cela signifie qu’elle est amoureuse de vous. Pourtant, elle fait la même chose avec son concierge…. Encore une habitude qu’il serait donc risqué de traduire formellement !

En conclusion, puisque votre non verbal sera toujours traduit consciemment et inconsciemment par l’autre, faîtes y extrêmement attention, mais prenez également garde à ne pas tirer des conclusions trop hâtives sur l’autre, uniquement en fonction de son apparence !