Faites vous rappeler gratuitement


06.76.19.55.52


COACHING EN SEDUCTION HAUT DE GAMME
UN COACH EN SÉDUCTION RENOMME VOUS FORME EN ENTRETIENS PARTICULIERS

DEPUIS 20 ANS, 700 CELIBATAIRES ONT FAIT CONFIANCE A PATRICK HARRIS (COACH, ECRIVAIN, JOURNALISTE ET CONFERENCIER)


Dominant dominé

Dominant dominé

Lors de toute interaction humaine, nous pouvons discerner un dominant et un dominé, y compris, et c’est étonnant, chez les jumeaux monozygotes ! Le phénomène est flagrant chez les couples. Le dominant est censé détenir le plus de valeur (ensemble des qualités moins les défauts).

Or, nous devons constater que l’homme souhaite être le dominant, que ce soit dans sa vie professionnelle, sociale, et surtout au sein de son couple, sauf rare exception. Il veut être le dominant dans les trois sortes de dominations existantes : la domination physique, professionnelle et psychologique.

La domination physique est la plus explicite : l’homme préfère être plus grand que sa compagne, et celle-ci également ! Un homme de 1m60 va réfléchir avant de se marier avec une femme de 1m80…

La domination professionnelle est plus nuancée, mais elle existe toutefois : un médecin peut sans aucun problème se mettre en couple avec une infirmière, mais le contraire est moins bien « vu ». Pareil pour le pilote de ligne avec l’hôtesse de l’air. Avec un bémol : un homme qui a vraiment confiance en lui peut accepter que sa femme ait un meilleur travail que lui. Il faut en l’occurrence reconnaître que plus un homme a une estime inconsciente de lui-même prononcée, moins il recherche à détenir de la valeur. On pourrait même en déduire que les hommes politiques n’ont pas confiance en eux, puisque dans le privé ils gagneraient 5 fois plus en travaillant moins, mais la vie politique leur accorde ce qu’ils recherchent inconsciemment activement : de la valeur.

Pour en revenir au couple, il est bien entendu impossible de transformer la domination physique ou professionnelle, mais il y a un autre type de domination majeure, qui doit impérativement être prise en compte par les femmes : la domination psychologique, responsable de 80% des disputes, de 50% des infidélités et des divorces. En effet, si l’homme se sent excessivement dominé psychologiquement par sa femme, les problèmes surviennent… excepté peut-être, encore une fois, pour les rares hommes qui ont une estime inconsciente d’eux même développée.

Il existe donc des comportements « négatifs » et des comportements « positifs ». Les premiers donnent l’impression à l’homme qu’il est dominé, les seconds qu’il est le « chef », c’est-à-dire le dominant dans le couple.

Voici quelques exemples de comportement négatifs :

  • Interrompre : Si la femme interrompt trop son homme, elle dit inconsciemment à son compagnon « Ce que je dis a plus de valeur que ce que tu dis, donc j’ai davantage de valeur que toi, car je suis la dominante ».
  • Faire la morale. L’homme entend, toujours inconsciemment : « Je connais la vie mieux que toi, mes valeurs sont supérieures aux tiennes, je suis la dominante ».
  • Critiquer : tes valeurs ne sont pas bonnes, les miennes sont supérieures, je suis la dominante.
  • Donner sans cesse des conseils : mes valeurs sont supérieures aux tiennes.
  • Ne pas regarder l’autre quand il s’exprime : Tu ne mérites pas que l’on te regarde, tu n’as pas de valeur.
  • Donner des ordres : le pire ! Je suis la « chef », tu es « au-dessous, tu n’as pas de valeur, je suis l’ultra dominante ! »

En effet, une famille pourrait, pourquoi pas, être comparée à petite une entreprise, comprenant un patron et des employés. Bien entendu, l’homme veut être le patron, et diriger sa famille sans être surclassé par ses propres employés ! Cette analogie peut paraître simpliste, mais le plus grand plaisir qu’une femme peut apporter à son homme, c’est de lui montrer (ou de lui faire croire ?) qu’il est le patron, le dominant, le chef, et que sa valeur doit être comprise, admirée et respectée.

Pour cela, la femme doit utiliser des comportement « positifs », qui sont le contraire de ceux « négatifs ». Il n’y a aucun mensonge, aucune hypocrisie dans son attitude, car tout est une question de forme, et non de fond. Mais le résultat est réellement magique, et peut sauver un couple, ou aider une femme qui ne comprend pas pourquoi, après une ou deux nuits, son homme s’en va en rouspétant….

Pour plus de détails concernant le rapport « dominant dominé », vous avez la possibilité de contacter prendre un rendez-vous (par téléphone ou au bureau) avec Patrick Harris au 06 7619 5552.