Faites vous rappeler gratuitement


06.76.19.55.52


COACHING EN SEDUCTION HAUT DE GAMME
UN COACH EN SÉDUCTION CERTIFIÉ ET RENOMMÉ VOUS FORME EN ENTRETIENS PARTICULIERS

DEPUIS 20 ANS, 700 CELIBATAIRES ONT FAIT CONFIANCE A PATRICK HARRIS (COACH, ECRIVAIN, JOURNALISTE ET CONFERENCIER)


Coaching seduction

Pourquoi auriez vous besoin d’un coaching séduction ?

En tant que coach en séduction, certifié depuis plus de 20 ans, écrivain, journaliste et conférencier, je suis susceptible de vous aider si vous êtes confronté à l’un des objectifs amoureux suivants :

1/ Vous souhaitez une relation sérieuse

2/ Vous désirez multiplier les aventures

3/ Votre objectif est de séduire une personne précise (Votre ex par exemple)

4/Vous souhaitez retrouver la sérénité dans votre couple

Les 4 sortes de problématiques amoureuses de mes élèves en général :

1/ Un coaching séduction pour une relation durable

C’est la configuration la plus courante, mon élève souhaite s’investir dans une relation sérieuse, construire une famille avec le ou la partenaire qui détiendrait les qualités qu’il recherche, souvent avec un espoir de mariage à la clé. Il s’agit là d’un objectif partagé par les femmes comme les hommes. Ils sont bien conscients que l’amour est la seule valeur qui permet d’atteindre un bonheur à long terme. Ils devinent qu’un couple de clochards amoureux l’un de l’autre est bien plus heureux qu’un milliardaire seul dans son château. (Pour preuve, énormément de stars seules qui détenaient pourtant tout se sont suicidées uniquement par manque d’amour, comme Maryline Monroe, Dalida, Edith Piaf, Patrick Dewaere etc…)

2/ Un coaching séduction pour multiplier les aventures

Mon élève veut multiplier les rencontres. Il veut « connaître » le plus de partenaires possible, qu’importe la durée de la relation. Seuls les hommes sont susceptibles de me consulter pour ce style de demande. En général, il s’agit de personnes qui ont brillamment réussi leurs études et leur vie professionnelle, et qui, à 25 – 35ans, lèvent la tête pour constater un vide inquiétant dans leur vie privée. Ils veulent « rattraper » leur retard, tout simplement, en pensant, et à juste titre, qu’un expert en séduction leur proposera les méthodes susceptibles de rendre une femme amoureuse.

NB : dans la configuration 1/ ou 2/, mon travail est exactement le même. En effet, dans le 1/ mon élève va devoir dans un premier temps multiplier les rencontres pour trouver le ou la partenaire qu’il va estimer idéale, ou du moins suffisamment bien pour entrevoir une union à long terme. Mais dans le 2/, mon élève va également multiplier les aventures, pour finir par rencontrer « une perle » qu’il ne voudra en aucun cas laisser partir. Et il se mettra en couple durablement !

3/ Un coaching séduction pour séduire une personne précise

Mon élève veut séduire une personne en particulier. Son voisin, son collègue de bureau, ou pourquoi pas également re séduire son ex. C’est bien entendu la configuration la plus délicate qui peut subvenir dans un coaching en séduction, car le coach n’a pas la main libre ! Par exemple si la « cible » de mon élève est follement éprise de quelqu’un d’autre, il et alors obligatoire de tenir compte de la phrase d’Horace « Le temps adoucit tout mal sans remède ». Le temps est effectivement l’allié de mon élève, car d’après les études, il y a 19 séparations pour 20 couples qui se forment. Mon travail sera donc de construire une stratégie de séduction, car il y a toujours un peu d’espoir, en attendant la fin de la relation. Mais je ne suis pas un marabout ! Je précise donc à mon élève qu’il est possible d’aboutir à un échec malgré tous les efforts possibles. Peut être que l’ex en question ne reviendra donc jamais. Par conséquent, le contrat virtuel que je propose à celui qui veut séduire une personne précise, c’est qu’en cas de défaite, celui-ci me permettra de lui faire rencontrer une autre âme sœur. Et ainsi, très souvent, 10 mois plus tard, mon élève a oublié le nom de son ex !

4/ Un coaching séduction pour un couple en danger

En tant que coach en séduction, le conseil conjugal me concerne directement, car s’il y a un problème dans un couple, c’est qu’il y a un problème de communication. Or, savoir séduire est la meilleure façon de bien communiquer. Les soucis systématiques dans un couple sont : l’argent, l’éducation des enfants, le sexe, la belle famille, le partage des tâches ménagères, et parfois même des détails, comme le choix du programme à la télé !

Mais pour tous ces problèmes, il existe une trame récurrente et systématique, qui revient dans tout conflit : le rapport dominant-dominé. Dans toute interaction humaine, il y a ce rapport, et en particulier dans un couple. Or, qui de l’homme et de la femme veut être le dominant ? C’est le plus fier, c’est l’homme, bien entendu ! Par exemple, il veut être plus grand que sa femme, il veut la dominer physiquement. Pareil pour la domination professionnelle, il préfère avoir un meilleur travail que sa femme. Une femme pilote de ligne qui épouse un Stewart sera moins bien vue que le contraire. Pareil pour le médecin et l’infirmière. Il souhaite également gagner plus que sa femme, la dominer financièrement. Mais surtout, il espère la dominer psychologiquement. Il veut être le « patron » de sa famille. (Attention, ce sont des généralités, bien entendu, parfois la personnalité de l’homme concerné lui permet d’accepter sans mal d’être dominé par sa femme…)

Exemple de comportements « négatifs » », qui font croire à l’homme qu’il est dominé par sa femme :

  • Sa femme l’interrompt trop souvent. (Elle lui dit inconsciemment : « Ce que je dis a plus de valeur que ce que tu dis. Donc j’ai plus de valeur que toi, donc je suis la dominante).
  • Sa femme lui fait la morale. (Comment un patron réagirait si son employé lui fait la morale ?)
  • Sa femme ne le regarde pas dans les yeux quand il parle (Tu ne mérites pas qu’on te regarde, car tu n’as pas de valeur.)
  • Sa femme lui fait des reproches. « Tu fais mal ça, pourquoi t’as fait ça ? etc »
  • Sa femme lui donne sans cesse des conseils. « Tu devrais t’habiller comme cela, tu devrais te coiffer autrement, tu devrais rouler moins vite…»
  • Sa femme le déprécie « Tu parles trop, tu fumes trop, tu ne sais pas ranger tes affaires » etc
  • Sa femme se moque de lui. (Tu es un clown. Et un clown n’a pas de valeur par définition).
  • Sa femme lui donne des ordres « Fais ci, fait ça, réserve un restau, appelle ta mère pour…»

 

Cette liste n’est pas exhaustive, mais dans un conseil conjugal, je propose donc à la femme d’éviter tous ces comportements négatifs, et d’utiliser des comportements positifs, qui sont simplement le contraire des premiers. 8 fois sur 10, si la femme en tient compte, la paix revient dans le foyer.

Mais attention, en aucun cas l’homme doit, lui, adopter des comportements négatifs, car il deviendrait alors un « patron tyran » ! Lhomme peut dominer, certes, mais pas de manière excessive. Un patron « bienveillant » doit s’occuper de l’autre avec empathie, attention et gentillesse !

Votre bien dévoué Patrick Harris, coach en séduction 06.76.19.55.52